India

Archive for the ‘Ailleurs’ Category

Apple, un client très courtisé des SSII indiennes

Sur le campus d’Infosys, à Bangalore.

Branle-bas de combat chez les SSII indiennes. Le directeur informatique d’Apple, son DSI, Niall O’Connor, est passé par Bangalore fin janvier, selon nos confrères de l’Economic Times of India. Infosys et Wipro lui ont déroulé le tapis rouge. L’enjeu est de taille : Apple sous-traiterait développement et maintenance applicative auprès de SSII indiennes pour environ 100 M$ par an, soit 20 % de l’ensemble de ses dépenses d’externalisation. Mais Apple chercherait des partenaires pour étendre son recours à la sous-traitance, jusqu’à multiplier par quatre les montants mis en jeu.

Lors d’une visite d’un centre d’innovation de Tata Consultancy Services, à l’été 2008, le rôle de cette autre SSII dans l’infrastructure des Apple Store avait été évoqué : c’est elle, TCS, qui a mis en place le système de «caisse nomade», pourrait-on dire, qui est utilisé dans les boutiques d’Apple pour fluidifier le processus d’achat.

Pour la petite histoire, la vidéo ci-dessous a provoqué quelques remous, quelques mois après sa mise en ligne; certains ont même parlé d’images volées alors qu’elles ont été tournées de manière totalement ouverte et avec le consentement des personnes y intervenant.

La suite est à lire sur MacGé »

Sur MacGé : L’Inde, le pays où le prix du développement mobile n’a pas encore explosé

Dans la rue, à Pune

Souvenez-vous : été 2008, Apple lance l’iPhone 3G, très attendu, en Inde. L’un des premiers acheteurs, Chinmay Narawane, à Pune, près de Mumbai, a même reçu le sien directement des mains du PDG de l’opérateur Vodafone – avec une remise gracieuse de 15 € environ pour ses efforts. D’autres, à Delhi notamment, auront moins de chance. Pour autant, passé l’effet d’annonce, la mayonnaise retombe quelque peu, plombée notamment par un prix démesurément élevé pour le marché local et par l’absence de réseau 3G (lire aussi L’iPhone 3G est arrivé en Inde et dans le calme).

Mais l’Inde n’a pas tourné le dos à l’iPhone, et loin s’en faut. Elle s’est notamment rattrapée sur un autre terrain, celui du développement des applications mobiles. Et là, comme dans les autres domaines de l’informatique, le sous-continent a une carte puissante à jouer : celle du prix. Aujourd’hui, en France, une application basique se négocie entre six et huit mille euros au bas mot. Dans certains cas, la facture peut être encore plus salée : c’est un élément de sélection; les développeurs sont débordés de demandes; leur temps de cerveau disponible ira au plus offrant – ou parfois au projet le plus excitant.

La suite est à lire sur MacGé »

You are currently browsing the archives for the Ailleurs category.