India

En Irlande, HCL oublierait-il «Employees First, Customer Second» ?

La philosophie managériale de Vineet Nayar, Pdg de HCL Technologies, trouverait-elle ses limites en Irlande, dans l’implantation locale de sa branche de BPO ? Quoi qu’il en soit, selon nos confrères britanniques et irlandais, HCL BPO, filiale de HCL Technologies, vient tout juste de notifier ses 1200 collaborateurs locaux de changements drastiques dans leurs conditions contractuelles de travail. Au programme, selon le Belfast Telegraph : « gel ou suppression des grilles de salaires, suppression des 17 mars et 12 juillet comme jours fériés, gel ou suppression des incréments de congés payés, suppression des complémentaires santé, gel des augmentations pour les pensions de reversion, et réduction de la participation de l’entreprise aux revenus des salariés en cas de congé maladie ».

Autant d’avantages accordés par les contrats actuels selon le quotidien qui précise que «l’entreprise ne reconnaît pas les syndicats.» En clair : l’entreprise dénonce massivement les contrats existants et propose aux salariés d’en signer de nouveaux à l’issue d’une période de consultation de 90 jours, avec de nouvelles conditions moins avantageuses, et sans négociation collective appuyée par un quelconque syndicat. De nouvelles conditions qui ne devraient entrer en vigueur que trois mois après leur acceptation individuelle pas les salariés. En cas de refus, la relation sera rompue. Pour justifier cette mesure, HCL BPO évoque deux années de pertes consécutives pour le site irlandais et la pression des clients pour obtenir une baisse des prix.

Le Belfast Telegraph évoque en outre dans ses colonnes le témoignage d’un salarié anonyme selon qui ces mesures ne concerneraient pas les cadres supérieurs. Et de dénoncer en outre le comportement du client British Telecom, citant un contrat avec l’opérateur «ayant ajouté au problème» : dans le cadre de celui-ci HCL n’aurait reçu aucun règlement «pour ses collaborateurs n’ayant pas atteint leurs objectifs, qu’ils en soient proches ou loin.» La BBC souligne de son côté que HCL BPO a reçu près de 5,5 M£ d’aides au cours des 7 dernières années, via l’agence de développement économique d’Irlande du Nord, Invest NI, qui bénéficie du soutien du fond européen de développement régional.

Cette décision de HCL survient deux semaines après l’annonce de la sélection de la SSII indienne par Bank or Ireland pour superviser les travaux d’IBM dans le cadre d’un contrat d’externalisation de développement IT à 600 M€. L’occasion de préciser que HCL emploie 2 500 personnes, en tout, sur son site de Belfast.

Mais quelques jours avant, le 11 mars dernier, Rahul Singh, président de la division Business Services de HCL, dont relève son activité de BPO, indiquait à l’Economic Times of India, son objectif de tailler dans celle-ci à hauteur de 10 à 15 %, en ciblant notamment des services voix. Un projet qu’il entend mener en l’espace de 6 trimestres.

 

Tags: , , , , ,

Déposez un commentaire