India

Japon : les grandes SSII indiennes mettent leurs salariés à l’abri

Infosys a décidé, ce mardi 15 mars au matin, de rapatrier ses salariés travaillant au Japon. La SSII compte environ 350 employés dans l’archipel; tous devraient avoir rejoint l’Inde d’ici un à deux jours, selon le directeur des ressources humaines cité par mes confrères de l’Economic Times of India. Et de préciser que ces collaborateurs sont principalement installés à Tokyo, Fukuoka et Nagoya.

TCS s’est engagé dans la même démarche, rapatriant ses collaborateurs d’origine indienne et leurs familles, et organisant le déplacement, à l’abris, de ses collaborateurs japonais ainsi que de leurs familles. Les effectifs de TCS au Japon s’élèveraient à 200 personnes. Chez Wipro, qui compte environ 400 employés dans le pays, selon le Financial Express, le son de cloche est, pour l’heure, moins affirmatif. Le 12 mars, la SSII soulignait ne disposer d’aucune installation dans le nord du Japon : «des mesures de sécurité ont été prises; il n’y a pas de dommages sur nos installations.» Mahindra Satyam aurait quant à elle installé un service d’assistance pour les familles de sa centaine de collaborateurs à Tokyo. Les collaborateurs d’iGate, de Zensar, de MindTree ou encore de Cognizant dans l’archipel n’aurait pas souffert du tremblement de terre ni du tsunami qui l’a suivi.

Les SSII indiennes n’ont qu’une présence limitée au Japon, troisième marché IT au monde mais pays qui ne représente que 2 % des exportations de l’industrie IT indienne.

 

Tags: , , , , , , ,

Déposez un commentaire