India

L’élection de Barack Obama inquiète les entreprises indiennes

L’accession de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis va-t-elle marquer la fin d’une époque, celle de la croissance dorée des SSII et des entreprises de BPO indiennes ? Certes, la crise se charge déjà de faire marquer le pas à cette joyeuse progression. Mais L’élection du démocrate pourrait faire pire.

Tout est parti de cette petite phrase de campagne : « contrairement à John McCain, je vais arrêter les cadeaux fiscaux aux entreprises qui transfèrent les emplois à l’étranger et commencer à les offrir à celles qui créent des emplois en Amérique. » Chez Infosys, ce genre de stratégie vis à vis des exonérations fiscales paraît « naturel. » [IBN] Il faut dire que les entreprises IT installées sont les premières à profiter d’avantages construits sur ce modèle avec, notamment, les zones économies spéciales (SEZ). Pour Infosys, l’impact d’une telle stratégie fiscale appliquée aux Etats-Unis n’aurait néanmoins qu’un impact modéré sur l’activité indienne de BPO et des services IT.

Dans un communiqué, le Nasscom, la chambre syndicale du patronat des SSII indiennes, a tenu à féliciter Barack Obama pour son élection, évoquant une « opportunité de travailler avec le nouveau président et son administration sur des politiques mutuellement profitables susceptibles de soutenir l’activité économique des deux nations. » Prudent, le Nasscom se dit tout de même confiante du le fait que l’administration ne fermera pas le robinet des visas H1B, ces visas de travail qui permettent aujourd’hui à 65 000 étrangers de venir travailler aux Etats-Unis [ToI]. Et d’espérer même le voir s’ouvrir un peu plus. La SSII Cognizant Technologies a exprimé les mêmes espoirs prudents.

Un peu plus agressif, Girish Paranje, co-PDG de Wipro, estime que tourner le dos à la globalisation serait refuser de projeter dans « le futur. » [HBL] Et d’évoquer, pour appuyer ses propos, un manque généralisé de main d’œuvre qualifiée dans le domaine des services informatiques, aux Etats-Unis.

En visite en Inde, peu avant l’ouverture du salon BagaloreIT.biz que se déroule actuellement à Bangalore, Bill Gates a tenu quelques propos rassurants, estimant qui si l’industrie IT indienne souffrira de la crise financière mondiale, elle devrait néanmoins continuer de croître. [FE]

Tags: , ,

Un commentaire pour “L’élection de Barack Obama inquiète les entreprises indiennes”

  1. Le 16 novembre 2008 à 20:17

    LeMagIT Blogs : Vite lu dans la presse indienne dit:

    […] Alors que l’industrie IT indienne s’interroge sur la politique à venir de la future administration Obama, le Nasscom prévoit de rencontrer […]

Déposez un commentaire