India

Taux de change : le casse-tête des SSII indiennes

Dans un récent article sur l’industrie indienne des services informatiques, j’ai très brièvement évoqué le cours de la roupie, la monnaie locale. Le sujet n’étant pas développé dans l’article, il n’a pas manqué de soulevé des interrogations.

Clairement, une roupie faible est plutôt favorable aux SSII indiennes, grandes exportatrices. Comme le relevait récemment le Business Standard, un recul de 1% de la roupie se traduit par une progression de la marge opérationnelle des SSII indiennes de l’ordre de 25 à 30 points de base, de quoi compenser le recul de l’activité aux Etats-Unis.

Cours de la roupie indienne, face au dollar, sur 120 jours.

Mais tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si la roupie se contentait de reculer et si seul son cours était en jeu. Malheureusement, le cours de la roupie ne fait pas preuve d’une stabilité remarquable. Surtout, elle n’est pas seule en jeu : il y a bien sûr le cours du dollar, mais aussi ceux de la livre sterling et de l’euro. Plus de 20 % du chiffre d’affaires des SSII indiennes est encaissé dans ces deux monnaies. Le rapport de change entre ces monnaies impacte directement le résultat de ces gros exportateurs. Et, manque de chance, la roupie s’est récemment appréciée face à la livre sterling et à l’euro. Pour ne rien gâcher, elle semble aussi reprendre du poil de la bête face au dollar.

Selon un investisseur récemment cité par The Economic Times, les évolutions de taux de change seraient le principal facteur ayant conduit Infosys à revoir à la baisse ses prévisions de croissance pour l’année 2009, de 19-21 % à 17-19 %.

Et l’actuelle appréciation du dollar face aux monnaies européennes pourrait empêcher Infosys – et probablement d’autres – d’atteindre leurs objectifs en dollars. 

Tags: , , , , , ,

Déposez un commentaire