India

Vite lu dans la presse indienne

Programme chargé pour cette revue de presse indienne hebdomadaire avec, un accord important pour le développement du nucléaire civil en Inde, les pénuries d’électricité, ou encore l’ouverture de discussions pour la libéralisation des échanges entre Inde et Europe. Mais on parle aussi du marché domestique indien des services informatiques, de la situation économique, de la formation des ingénieurs en informatique, ainsi que de leur fidélisation.

– C’est la fête sur le front de l’énergie : l’Inde va pouvoir étendre son parc nucléaire civil. Cet été, le pays avait conclu un accord bilatéral en ce sens avec les Etats-Unis. Mais cet accord doit être ratifié par le congrès américain ; ce n’est pas encore le cas. Plus rapide, le groupe des pays fournisseurs de technologies nucléaires (NSG) vient de donner son feu vert au commerce de ces technologies avec l’Inde. Sans surprise, Paris s’est manifesté comme l’un des principaux soutien de l’Inde : Jacques Chirac avait déjà conclu un accord bilatéral avec le sous-continent, en ce sens, en février 2006. [ToI] Du coup, la France – avec Areva – prend une petite longueur d’avance. Petite parce que la Russie collabore déjà à la construction de deux centrales nucléaires de 1000 MW dans la ville de Kundakulum. L’Inde est longtemps resté dans une situation particulière : considéré comme pays « ami » des pays occidentaux, il détient l’arme nucléaire mais n’a jamais accepté de signer le traiter de non prolifération, se fermant ainsi certaines possibilités de commerce et de développement. Seul bémol, relevé par la presse indienne : la Chine a formulé des objections à l’entrée de l’Inde dans le club des pays nucléarisés. Retrouvez l’histoire du nucléaire indien ici.

– Dans l’immédiat, l’électricité continue d’être un problème au quotidien. A Chennai, on vient de passer à 5h sans électricité par jour. [IBN] A Pune, on vient de passer à 7h. [ToI]

– Des discussions vont commencer dès aujourd’hui à Bruxelles entre des représentants de la Commission Européenne et le ministre indien du commerce en vue d’un accord pour une ouverture plus large des marchés respectifs. Au menu des discussions : commerce de biens et de services, investissement et propriété intellectuelle. Le fruit des négociations devrait être présenté à l’occasion de la visite à Paris du premier ministre indien Manmohan Singh, dans le courant du mois de septembre. [HT] Et le gouvernement indien de pousser en faveur d’un accord bilatéral facilitant la mobilité des travailleurs. [ToI]

– On regarde encore du côté de la campagne pour les élections présidentielles aux Etats-Unis. En effet, le candidat démocrate Barack Obama a fait part de son intention d’industrialisation le processus d’attribution des visas H2B. La réflexion retient l’attention ici : les visas H2B sont notamment utilisés pour envoyer des collaborateurs de SSII indiennes, de l’autre côté du Pacifique, auprès de leurs clients.

– L’enquête sur les attentats d’Ahmedabad et de Bangalore, fin juillet, se poursuit. La police aurait retrouvé des disques durs utilisés par les suspects, dans un cybercafé. [EI]

– Le marché domestique, l’autre relais de croissance des SSII indiennes. Elles l’on longtemps négligé mais s’y intéressent de plus en plus. Il a progressé de 42% en 2007 et devrait atteindre 23,3 Md$ en 2008, selon le Nasscom. [ET] Les premiers exemples d’entreprises ayant recours à l’informatisation pour améliorer efficacité et rentabilité sont là. [FE] Reste que les entreprises indiennes ne sont pas encore très adeptes du BPO. [IBN] Alors, récession au US oblige, les SSII indiennes ne se tournent pas seulement vers l’Europe, elles visent aussi le Japon. [ET]

– Mais la crise du crédit pourrait toucher l’Inde. Barclays avertit d’un risque de recul de la notation des crédits du pays. [FE] Déjà, la contraction de l’offre de crédit affecte la vente de viens durables. [BS] La bonne nouvelle vient de l’inflation, qui a légèrement reflué à 12,34 %. [ToI] Pour la période 2008/2009, la croissance indienne pourrait atteindre 8,2 %. [IBN] Dans les SEZ, à fiscalité réduite, les exportations pourraient progresser de plus de 450 % pour la période 2008/2009. [ET]

– Les nouveaux instituts de technologie indiens seraient un désastre. Six ont ouvert cette année, portant le nombre total d’IIT à 13. C’est de là qu’émergent une grande partie des nouvelles recrues des SSII indiennes. [IBN] La question est posée de maintenir des niveaux de qualification élevés en sortie des IIT. [IE] Parallèlement, le Nasscom travaille à un guide des plans de carrière avec d’aider les étudiants et les professionnels à se spécialiser en accord avec les besoins de l’industrie. [HBL]

– C’est dans le BPO que l’on a le plus de peine à fidéliser les salariés : le niveau d’attrition atteint 23,5 % en moyenne. [HBL] Ca aidera peut-être à améliorer les conditions de travail : chez Wirpo, un tiers des effectifs pourraient bientôt travailler à domicile. [HBL]

– La volonté de sécurisation des accès à Internet s’étend à Chennai. La police veut un contrôle d’identité et d’adresse MAC des ordinateurs utilisés dans les cybercafés. [TH] Mais c’est la problématique de la vulnérabilité des points d’accès WiFi qui interpelle le plus. [ET] Du coup, on commence à s’inquiéter du phénomène du « war driving », un sport qui fut un temps très populaire en occident. [ToI]

– L’Inde serait le troisième plus gros émetteur de gaz à effet de serre, derrière les Etats-Unis et la Chine, avec 638 000 000 de tonnes de CO2 par an. Le producteur public d’électricité NTPC émettrait à lui tout seul 186 000 000 de tonnes de CO2 par an. [NewsX]

Vie des entreprises. Le spécialiste américain du BPO Etech va recruter 5000 personnes au cours des 12 à 18 mois prochains pour son centre de Gandhinagar. [HBL] Qui est le plus populaire en Inde ? Dans l’ordre, ce sont Sony, Nokia, HP et la banque ICICI, selon un sondage. [ET] Siemens India vient d’être placé en tête du Top 50 des entreprises asiatiques les plus performances par BusinessWeek. Dix entreprises indiennes figurent dans le classement dont, notamment, TCS et Tech Mahindra. [ToI] Selon S&P, Infosys, Satyam et Wipro mériteraient désormais de figurer dans le portefeuille d’actions d’un Warren Buffet. [ET] Et ce sont Bharat Heavy Electricals, Bharti Airtel et Reliance Industries qui ont fait leur entrée dans le classement Fabulous 50 de Forbes, pour l’Asie. [HT] Nivio, une société qui commercialisation des logiciels Microsoft et Adobe, notamment, à la location, cherche à lever 12 à 15 M$ pour développer ses activités. [HBL] L’intégrateur HCL Infosystems a vu son bénéfice net reculer de 23 % au premier trimestre de son exercice 2008/2009, la faute aux fluctuation des taux de change et à une activité affectée par la situation économique aux Etats-Unis. [FE] Une panne informatique majeure a interrompu le fonctionnement du réseau d’automates de la banque HDFC, mardi dernier. [EI] Cisco essaie de porter à 17 % la part de son chiffre d’affaires réalisé en Inde. [BS]

– Hors sujet mais ça va faire plaisir aux astrologues : selon une étude universitaire, on peut trouver une corrélation à 75 % entre prédictions de maladies basées sur l’astrologie et déclaration effective de l’affection. [HT]

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Déposez un commentaire