India

Vite lu dans la presse indienne

Au programme de la presse indienne, cette semaine du 18 août, il y a bien sûr le lancement de l’iPhone (mais je n’y reviendrai pas, enfin, si, peut-être). Il y a aussi le terrorisme, l’inflation et son impact sur le pouvoir d’achat, l’impact du ralentissement économique global sur l’industrie IT indienne, les problèmes d’énergie, la gestion des déchets électroniques, l’ouverture attendue des services triple-play, etc.

– Le groupe des Indian Mujahideen, qui a revendiqué les attentats d’Ahmedabad, vient d’envoyer un nouvel e-mail de menaces. [ToI] Et d’annoncer, cette fois-ci, la venue prochaine d’attentats suicides dans les états du Gujarat et du Maharastra. La section anti-terroriste de la police de Mumbai aurait remonté la trace du courriel jusqu’au Khalsa College, en centre ville : les connexions à Internet du principal et des directeurs de l’institution auraient été détournées. [IBN] Et pour ne rien gâcher, Al Qaeda s’est offert le luxe de pirate le site Web de l’hébergeur indien Crystal Web Host. [DNA]

– Selon Barclays, l’inflation devrait poursuivre sa progression cette année. Elle pourrait atteindre 17 % au mois de septembre et devrait rester au-dessus des 10 % au moins jusqu’en mai 2009. [DNA] D’ailleurs, l’inflation vient d’atteindre 12,63 %. [FE] Et, enfin, la presse fait le lien entre faibles augmentations de salaires l’année prochaine dans l’industrie IT – autour de 11,4 % – et inflation. [ToI] L’an passé, la progression a été, en moyenne, de 14,8 % dans l’ensemble des grandes entreprises indiennes. [NewsX][ET][HT]

– Premier effet du ralentissement économiquement mondial, il faut attendre plus longtemps – jusqu’à un an – pour décrocher son premier boulot dans une SSII indienne, après être sorti de l’école. [HBL] Mais l’immobilier risque aussi de souffrir. Déjà, la demande pour des locaux professionnels à Noida et Gurgaon, autour de New Delhi, semble se tasser. [ET] Globalement, les marchés des services bancaires et financiers et des télécoms seraient les plus touchés. [DNA] Cela n’empêche pas Infosys d’afficher un certain optimisme en soulignant ne pas ressentir de pression baissière sur les prix de ses prestations. [DNA] Et il n’a peut-être pas tord : à Chennai, l’industrie IT devrait peser 23 Md$ en 2025. [BS] Pour autant, les éditeurs de logiciels indiens réaffirment leur volonté de chercher dans l’Europe, le Moyen-Orient de l’Afrique de nouveaux relais de croissance. [FE] Une priorité car chacun, ici, à l’instar d’Infosys et de Wipro, aborde le marché sud américain avec des réserves marquées, un marché qui manquerait de maturité. [FE] Les marchés locaux sont cependant prometteurs : l’assurance devrait investir 5 Md$ en 2011 dans son SI dans la région APAC (hors Japon), contre 3,2 Md$ en 2007. [BS] Au final, pour Cognizant, l’industrie du BPO va continuer sa croissance. [IBN] Reste que, pour le Nasscom, faire vivre son activité en Inde coûte de plus en plus cher ; le syndicat milite pour l’extension du régime d’exemption fiscale dont bénéficient la plupart des implantations de ses membres. [BS] La solution est peut-être la migration vers le Punjab : cet état veut construire son image de marque pour attirer les investissements des entreprises IT. [FE]

– Les PME indiennes se font draguer par l’industrie IT. Le marché est alléchant : 10 à 12 Md$ en 2010. Après Dell, c’est au tour d’Intel de s’y mettre, conseillant une « stratégie IT complète » pour les PME. [HBL] Ah. Cela dit, le fondeur peut manifestement compter sur le soutien au moins politique de la confédération des industries indienne (CII) qui milite pour la création d’un modèle « visionnaire » pour l’avenir des PME indiennes. Tout cela avec le soutien de l’institut IT de Chennai. [BS]

L’énergie reste une lourde préoccupation. New Dehli pourrait se trouver dans une situation très difficile du fait du non respect de ses engagements par un de ses fournisseurs. [DNA] A Chennai, la pénurie de Diesel continue. [ToI] L’Etat du Gujarat prévoit de développer 400 MW de production à partir de biomasse. [BS] Au Bengal, la construction d’une centrale solaire de 250 MW devrait bientôt commencer. [ToI] Pendant ce temps, les discussions se poursuivre autour du développement du nucléaire civil en Inde. [FE]

– La gestion de déchets électroniques commence à préoccuper. A Delhi, il faudrait en compter 12 000 tonnes par jour, à peu près la moitié des déchets électroniques produits au Maharastra, au Tamil Nadu et dans le Karnataka. [ET] Rien qu’à Bangalore, l’industrie IT génèrerait quelques 11 000 tonnes de déchets électroniques par an. Mais l’essentiel finit entre les mains de recycleurs amateurs, dans les petites rues de la ville. Du simple fait de l’absence de réglementation contraignante. [TH] Du coup, après avoir obtenu de Wipro qui s’engage dans une vraie politique de gestion des déchets électroniques, GreenPeace demande à HP de mettre en œuvre une politique de reprise et recyclage de ses produits. [BS]

– Les FAI indiens vont pouvoir lancer leurs offres triple-play. Le régulateur local des télécommunications vient de lever les restrictions qui pesaient sur la téléphonie sur IP. [BL] You Telecom India va d’ailleurs investir 10 MRs dans le développement de la ToIP. [HBL] Dans la foulée, le régulateur a également précisé les règles pour la commercialisation de services de télévision sur IP. [BS] Les opérateurs publics BSNL et MTNL proposent déjà ce type de service. Mais les opérateurs privés comme Reliance attendaient le feu pour lancer leurs offres. Chez Reliance, ce sera avec la plateforme Microsoft. [HT]

– Les entreprises indiennes prennent de l’avance sur leurs homologues occidentaux. Selon une étude de la fondation Kauffman, les capacités de recherche et développement des entreprises indiennes sont au moins aussi bonnes que celles des entreprises occidentales, malgré un système éducatif bien moins structuré. Le mode de recrutement y serait pour beaucoup, de même la formation dans l’entreprise. [ET]

– Des recommandations qui vont faciliter la vie des recruteurs… Six conseils pour identifier en employeur dont il faut fuir l’entretien d’embauche : au premier rang figure… un intérêt trop marqué pour les références. [ET] Ah, parce que l’on peut s’y fier ? Mais cela n’empêche pas les employés des RH d’être parmi les plus heureux en Inde. [NewsX]

– L’Inde, l’autre pays du spam. L’inde figure désormais dans le Top 10 des pays producteurs de spam, avec 3 % de la production mondiale. [ET]

– Après Asus, c’est au tour Intel de tenter d’investir le marché indien des ordinateurs portables « économiques. » En l’occurrence, avec une machine au prix compris entre 300 et 400 $ et dotée d’une interface WiMax. [ET] De son côté, le gouvernement indien se prépare à distribuer des ordinateurs portables à 1000 Rs. [IBN]

Vie des entreprises. Genpact, le plus grand spécialiste indien du BPO, vient de racheter une partie des activités de BPO de General Electrics au Guatemala. [BS] Yahoo va renforcer ses activités à Bangalore avec l’embauche de 400 nouveaux collaborateurs. Le portail de services Internet fait déjà travailler 1 500 personnes sur place. [BS] Wipro BPO s’apprête à étendre de 30 % ses activités à Kolkata. Concrètement, cela pourrait se traduire par le passage à 10000 du nombre d’employés sur le site, contre 4500 aujourd’hui. [BS] Après un rachat aux Etats-Unis, Infotech s’ouvre le marché japonais des services d’ingénierie. [BL

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Un commentaire pour “Vite lu dans la presse indienne”

  1. Le 31 août 2008 à 11:46

    LeMagIT Blogs : L’environnement, un défi supplémentaire pour l’Inde dit:

    […] mieux moi; je vous laisse l’écouter. Notez tout de même que le débat relatif à la gestion des déchets électroniques commence à gagner […]

Déposez un commentaire