India

Vite lu dans la presse indienne

Au programme de la presse indienne, cette semaine du 25 août, on revient bien sûr la stratégie de croissance externe des SSII indiennes, après le rachat d’Axon par Infosys. On parle aussi campagne présidentielle aux US, suicide à Bangalore, inflation, énergie, environnement, et ressources humaines.

– L’industrie indienne des services informatiques semble avoir engagé sa saison des acquisitions. On l’a vu avec Infosys ; Wipro a dévoilé ses intentions, malgré une grande prudence affichée. [ET] HCL s’est offert l’américain Control Point. [BS] De manière générale, il s’agit de lutter contre le ralentissement économique aux Etats-Unis avec de la croissance externe. [ET] Mais pour beaucoup, le ralentissement des dépenses IT pourrait durer « un certain temps ». [DNA] Mais, en bourse, les entreprises IT sont portées par la faiblesse de la roupie [HBL][BS]. Certaines valeurs disposeraient même de belles réserves de croissance. [ET] Au final, le marché indien des services informatiques pourrait atteindre 8,1 Md$ en 2011. [ET] Un renforcement des taux d’utilisation des effectifs serait tout de même bienvenu. [ET]

– Le salut est dans le SOA ? En Inde, ce marché pourrait progresser de 49 % entre 2006 et 2009. 20 % des plus gros clients SAP locaux – soit 300 gros budgets – devraient se laisser convaincre. [BS]

– Le candidat démocrate à l’élection présidentielle américaine Barack Obama ne fait pas recette en Inde. Ses positions opposées à l’externalisation offshore sont reprises par la presse locale mais commentées avec circonspection. Pour le président de Genpact, par exemple, « il y a une grosse différence entre ce que l’on dit avant l’élection et ce que l’on fait après. » [FE][HBL]

– Fait-il bon vivre à Bangalore ? On y compte environ 200 suicides par mois. Selon l’OMC, le ratio est 17 suicides pour 100 000 habitants, le plus élevé en Inde devant New Delhi, Mumbai et Chennai qui affichent des ratios de 10, 12 et 11 respectivement. [IBN] Principale cause de suicides : le stress, professionnel dans les entreprises IT, et financier. [ToI]

– Les expatriés indiens ont-ils fini de manger leur pain blanc ? Le recul de la roupie et l’inflation sont en train de grignoter sur les avantages financiers des indiens installés à l’étranger temporairement mais toujours payés en Inde. [NewsX]

– Pour lutter contre l’inflation – ou plutôt ses effets -, le groupe des frères Ambani, Reliance, mise sur l’augmentation des salaires. [HT] Mais est-ce tenable ? Les coûts salariaux des grandes entreprises indiennes ont déjà progressé de 30 % au second trimestre 2008 [FE][ET]. Reste que, si l’inflation n’est pas un mal limité à l’Inde [ET], elle y attend des niveaux « intolérables », selon la réserve fédérale indienne, même après un recul à 12,4 %. [IE] Il faut dire que l’Inde ne se bat pas que contre ça : il y a aussi le déficit budgétaire, qui a atteint 87 % de son objectif en seulement quatre mois d’exercice [ToI] et une croissance moins bonne qu’attendue à 7,9 % [IBN], handicapée notamment par la hausse des taux d’intérêt. [ET] Et au final, que penser des prévisions du conseiller économique du gouvernement selon lequel l’inflation devrait refluer à 5-6% dans un an ? [BS]

– En 2020, l’Inde devrait avoir la quatrième population mondiale de travailleurs qualifiés. [ET] TCS s’attaque aux étudiants dès l’école. [HBL] En 2011, 85 % des 15-19 ans indiens devraient savoir lire et écrire. [FE] Dès maintenant, les instituts supérieurs de technologie s’attaquent aux populations rurales. [DNA]

– Bonne nouvelle sur le front de l’électricité : a Bangalore, l’état du Karnataka a décidé de cesser les coupures de courant ; la mousson est passée par là et a rempli les réservoirs des usines hydroélectriques. [TH] La situation n’est hélas pas aussi bonne dans l’état du Maharastra où 2h de coupures quotidiennes supplémentaires sont à l’étude. [ToI] L’alimentation électrique reste également problématique à Delhi. [ToI] Et pour ne rien gâcher, voilà que les pétroliers de New Delhi envisagent d’augmenter le prix du diesel pour l’industrie. [ToI] D’ailleurs, certaines entreprises commenceraient en envisager sérieusement des alternatives. [BS]

– Le marché indien de la téléphonie mobile continue de se porter comme un charme, avec 9 millions de nouveaux utilisateurs en juillet. [DNA] Mais Airtel et Reliance Communications semblent avoir du mal à absorber le trafic. [NewsX] Mais cela n’empêche pas le marketing mobile d’être promis à l’explosion. [DNA] La portabilité du numéro, que le ministère des télécommunications veut gratuite pour l’abonné, devrait venir bousculer le marché en avril prochain. [HBL] De son côté, l’opérateur public BSNL vient d’ouvrir son premier réseau 3G expérimental, à Pune, auprès de 2000 abonnés et avec un débit promis de 2 Mbps. [BS] Le ministère des télécommunications promet la fin du processus d’enchères pour l’attribution des licences pour le mois de décembre. [FE]

– La confidentialité des communications mobiles est-elle respectée ? La récente utilisation de relevés de communications par un parti politique local dans une affaire de corruption alimente le débat. [IE]

– BSNL, Airtel, Tata Communications et Saudi Telecom co-investissent 400 M$ pour déployer un nouveau câble de connexion euro-indien sous-marin, l’EIG. Mise en service en décembre 2009. [FE]

– Retour sur les déchets électroniques : avec plus de 200 entreprises du Fortune500 installées sur son sol, la ville Gurgaon, dans la banlieue de New Delhi, produit 8 000 tonnes de ces déchets par an, un chiffre en progression de 40 % par an… [HT]

Wipro veut réduire sa consommation énergétique de 5 % par an sur son site de Sholinganallur, près de Chennai, via son programme Eco-Eye. Celui-ci est déjà implémenté sur les sites de Bangalore, Hyderabad et Pune. [FE] A Noida, Spectra Services Consultant a réussi à réduire sa consommation de 40 %… un niveau si élevé qu’il a valu à l’entreprise une enquête très officielle : elle était soupçonnée de voler de l’électricité. [FE]

– Il n’y pas que les SSII indiennes qui s’intéressent à l’Europe : le broker Reliance Money vient d’étendre ses activités à la zone Euro avec, notamment, l’ambition de toucher quelques 2 millions d’indiens ou de personnes d’origine indienne installés sur le vieux continent. [ToI]

Vie des entreprises. Accenture vient d’ouvrir un centre de formation en gestion des ressources humaines en Inde. D’autres centres du même type sont prévus pour la région APAC. [HBL] L’américain Frontline Consulting Services (FCS) vient d’ouvrir un centre de développement à Hyderabad. [FE] Computer Associates entend doubler son activité à Hydebarad d’ici deux ans. [HBL] Infosys va développer ses implantations dans les zones économiques spéciales (SEZ) afin de profiter d’avantages fiscaux. [DNA] Même chose pour Wipro. [BS] Cisco domine le marché indien de la téléphonie d’entreprise avec 22,4 % de parts de marché, contre 19 % pour Avaya. [FE] IBM vient de nouer un accord de coopération avec Barthi Retail (le groupe Barthi, c’est aussi l’opérateur Airtel), pour 10 ans, lui fournissant technologie et services pour le développement de ses activités. [DNA] Reliance Infocomm doit souffler : la police de Jaipur vient d’interpeler un pirate qui clonait ses numéros de téléphone mobile via un logiciel théoriquement accessible uniquement aux salariés de l’opérateur. [ToI] Intel promet un ordinateur de bureau à 5000 Rs (77 euros) pour le marché indien, aidé en cela par Acer, HCL, Lenovo, Wipro et Zenith, notamment. [FE][NewsX] Pour l’instant, il faut encore compter le double voire le triple pour un clone d’EeePC. [BS] De son côté, Microsoft s’intéresse de plus en plus aux PME locales. [FE]

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Déposez un commentaire