India

Vite lu dans la presse indienne du 17 juillet 2008

– Les coupures de courant s’étendent à Navi Mumbai, à Thane et à quelques parties de Mulund et de Bhandup. Elles durent trois à quatre heures et sont liées à un manque de quelques 4000 MW de capacité au Maharashtra. Le mois dernier, Tata Power Trading Company Ltd avait acheté quelques 200 MW de capacité supplémentaire pour éviter cela, mais a dû faire marche arrière en raison de la progression des coûts de l’énergie (+17,6 % en un mois).

– Les entreprises indiennes sont-elles prêtes à faire face aux menaces informatiques ? C’est la question que pose le Financial Express en s’appuyant sur un rapport sur la sécurité informatique en Inde, rapport produit à l’occasion de la conférence India Infosec 2008. Selon ce rapport, le niveau de sécurité logique des systèmes informatiques indiens serait au niveau de celui de ceux des pays occidentaux. Mais un effort significatif resterait à faire sur le front « de l’attitude socio-culturelle vis-à-vis de la sécurité de l’information ». Et l’auteur d’expliquer que l’Inde est un pays où partager l’information n’est pas un tabou, « une attitude généreuse qui pose problème en matière de sécurité. »

On se rassure comme on peut. En Une, le Times of India relève « la plus importante chute de prix du pétrole depuis 17 ans », avec un recul de 6,44 $ du prix du baril d’or noir sur le Nymex, mardi, suivi d’un second, de 2,03 $, mercredi, pour une clôture à moins de 135 $.

La mélancolie du Vinyle n’est pas une exclusivité occidentale. Le Bombay Times présente ainsi l’association SIRC (Society of Indian Record Collectors) qui réunit depuis 1990 des passionnés des vinyles avec l’ambition de préserver ce patrimoine.

Enfin, c’était dans l’édition du 14 juillet du Mumbai Mirror : Indian Railways prévoit de proposer un accès à Internet WiFi dans ses trains circulant dans la région du Kerala. L’éducation est au centre du projet avec la possibilité de télécharger gratuitement des contenus pédagogiques. Le service pourrait être opérationnel d’ici à 3 mois, avec la promesse de débits de l’ordre de 2 à 30 Mbps, grâce aux 38 000 km de fibre optique déployés par Indian Railways sur son réseau ferroviaire et exploités par sa filiale Railtel.

Tags: , , , , , ,

Déposez un commentaire