India

Posts Tagged ‘H1B’

Inquiétude palpable après la décision américaine de restreindre le recours aux visas H1B

Le choix des parlementaires américains de recourir à la préférence nationale pour les effectifs IT – dans le secteur financier, et plus particulièrement les banques aidées par l’état – suscite un émoi certain dans le sous-continent indien.

Dans le Business Standard, Leslie D’Monte relève notamment que le « Top 10 des consommateurs de visas H1B est largement trusté par des entreprises indiennes, y compris Infosys, Wipro et Satyam. » Des entreprises déjà malmenées par la réduction, il y a deux ans, du quota de visas H1B de 195 000 par an à 65 000. Et bien sûr par la crise économique mondiale.

Dans la presse indienne, Som Mittal, le président du Nasscom, la chambre syndicale du patronat des SSII indiennes, clame à l’envi que la disposition votée par les parlementaires américains n’aura pas d’impact direct, en l’état, sur l’activité de ces entreprises.

Dans les colonnes du Hindu Business Line, Som Mittal explique notamment que la disposition concerne les entreprises américaines aidées par l’état et qui sont dépendantes de ressources étrangères sous visas H1B. Pour le président du Nasscom, « c’est fait pour les entreprises américaines […] Cela n’a rien à voir avec les SSII indiennes. » Plus précisément, dans les colonnes du Hindustan Times, Som Mittal estime que ne sont concernées que les employeurs directs… pas leurs éventuels sous-traitants. De quoi laisser une vaste marge d’interprétation et d’ajustement.

Dans les colonnes de The Economic Times, Viral Thakkar, directeur exécutif de KMPG en charge des services de conseil en sourcing, estime de son côté que « l’impact sera minimal. » Le broker CLSA se rallie quant à lui à l’analyse de Som Mittal. Mais le secrétaire général du syndicat Unites, Karthik Shekkar, ne partage pas cette sérénité et affiche clairement son inquiétude. Dans les colonnes de IT Examiner, il insiste : « il est temps que les employeurs IT indiens regardent la réalité en face. »

L’élection de Barack Obama inquiète les entreprises indiennes

L’accession de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis va-t-elle marquer la fin d’une époque, celle de la croissance dorée des SSII et des entreprises de BPO indiennes ? Certes, la crise se charge déjà de faire marquer le pas à cette joyeuse progression. Mais L’élection du démocrate pourrait faire pire.

Tout est parti de cette petite phrase de campagne : « contrairement à John McCain, je vais arrêter les cadeaux fiscaux aux entreprises qui transfèrent les emplois à l’étranger et commencer à les offrir à celles qui créent des emplois en Amérique. » Chez Infosys, ce genre de stratégie vis à vis des exonérations fiscales paraît « naturel. » [IBN] Il faut dire que les entreprises IT installées sont les premières à profiter d’avantages construits sur ce modèle avec, notamment, les zones économies spéciales (SEZ). Pour Infosys, l’impact d’une telle stratégie fiscale appliquée aux Etats-Unis n’aurait néanmoins qu’un impact modéré sur l’activité indienne de BPO et des services IT.

Dans un communiqué, le Nasscom, la chambre syndicale du patronat des SSII indiennes, a tenu à féliciter Barack Obama pour son élection, évoquant une « opportunité de travailler avec le nouveau président et son administration sur des politiques mutuellement profitables susceptibles de soutenir l’activité économique des deux nations. » Prudent, le Nasscom se dit tout de même confiante du le fait que l’administration ne fermera pas le robinet des visas H1B, ces visas de travail qui permettent aujourd’hui à 65 000 étrangers de venir travailler aux Etats-Unis [ToI]. Et d’espérer même le voir s’ouvrir un peu plus. La SSII Cognizant Technologies a exprimé les mêmes espoirs prudents.

Un peu plus agressif, Girish Paranje, co-PDG de Wipro, estime que tourner le dos à la globalisation serait refuser de projeter dans « le futur. » [HBL] Et d’évoquer, pour appuyer ses propos, un manque généralisé de main d’œuvre qualifiée dans le domaine des services informatiques, aux Etats-Unis.

En visite en Inde, peu avant l’ouverture du salon BagaloreIT.biz que se déroule actuellement à Bangalore, Bill Gates a tenu quelques propos rassurants, estimant qui si l’industrie IT indienne souffrira de la crise financière mondiale, elle devrait néanmoins continuer de croître. [FE]

You are currently browsing the IT India blog archives for novembre, 2008.