India

Posts Tagged ‘haut débit’

More Broadband Connection to India

Bharat Sanchar Nigam Limited (BSNL), the telecom company owned by government of India has started rolling out wire-line broadband connectivity to rural & remote areas. It is backed by the Universal Service Obligation Fund (USOF) of the Department of Telecommunications (DoT). DoT has signed an agreement with BSNL to provide 861 459 connections to individual users and government Institutions through rural and remote exchanges over a period of 5-years, i.e., by 2014.

The government’s plan is to give subsidy for new broadband connections in the rural parts of the country. The subsidy would be up to 50% of the total cost of setting the system by service providers. This USOF Scheme has an estimated subsidy flow of Rs. 1500 Crore (15 MdRs). The subsidy disbursement is for (i) broadband connections, Customer Premises Equipment (CPE), Computer/Computing devices (ii) setting up of Kiosks for public access to broadband services. This subsidy means that connection in rural India will be at the half cost than that in cities. According to BSNL authorities, they plan to provide eight million connections in rural blocks and is planning to have 9 milion connection by 2009 end. (1)

This scheme would be implemented in phased manner across the country and would also cover remote areas including the north-eastern states. The connectivity is being planned by leveraging the existing rural exchanges infrastructure and copper wire-line network. The objective is to enable broadband connectivity in the rural and remote areas by facilitating the service providers in creating Broadband infrastructure. The rural broadband connectivity will cover Institutional Users, such as Common Service Centres (CSCs), being set up by Department of Information Technology, Gram Panchayats, Higher secondary schools and Public Health Centres, as well as Individual Users located in the villages. This scheme has been undertaken on BOO model, i.e. build, operate & own basis. The speed of each of the broadband connections shall be at least 512 kbps always on, with the capability to deliver data, voice and video services in the fixed mode. All the Internet Service Providers, with valid license from DoT can apply for the Scheme. USOF has already invited Expression of Interest (EOI) from the Service Providers in this regard.

Even though government has started e-governance project with pomp, it was not able to achieve the desired level of efficiency in the project. There are many reasons to it including low connectivity in rural areas and shortage of manpower. In fact, the Department of Information and Technology could use only Rs 617 crore against the allocated Rs 719 crore on e-governance projects. The national e-governance plan (NeGP) covers 27 mission mode projects and 8 support component to be implemented at the central, state and local government levels. The project includes setting up of one lakh CSCs in six lakh villages across the country. It was planned to have nine million connections by 2007 and 20 million connections by 2010 in the country, but little over 6-7 million connections are in existence in India.

Internet, un autre paradoxe indien

Souvenez-vous : lorsque je suis arrivé à Mumbai, j’ai relevé l’importance d’Internet pour une certaine frange d’indiens ; tout en notant à quel point il ne reste qu’un rêve pour beaucoup. Et je reste surpris par le nombre de publicités pour des services en ligne que je peux voir le long des rues.

Mais ce qui me surprend le plus, c’est la qualité de service discutable, pour les particuliers ou les TPE/PME, dont m’ont fait part les personnes avec lesquelles j’ai pu discuter.

Le haut débit, ici, c’est majoritairement 512 kbps. Quand tout va bien, on passe à 2 Mbps. Le top, c’est 8 Mbps mais cela me semble rester marginal. Je ne vous raconte même pas la tête de salariés d’une SSII indienne quand je leur ai parlé d’ADSL à 24 Mbps et de fibre optique à 50 voire 100 Mbps symétrique (mais j’ai précisé que la France n’en est qu’à ses débuts à la matière et que le territoire, pourtant petit, est loin d’être également doté en matière de haut débit).

Publicité Windows Live, dans une rue de Mumbai

Le problème en Inde, c’est aussi la fiabilité de l’accès. D’après les multiples témoignages que j’ai pu recueillir, les pannes ne sont pas rares. Lors d’une entrevue, Romain Dupuis, un français installé à Delhi m’a fait part de sa méthode pour être sûr que l’intervention du technicien soit efficace : « je ferme la porte derrière lui ; je lui offre à boire. Après 30 minutes à s’ennuyer ferme, il se décide à appeler ses collègues et à vraiment travailler pour rétablir la connexion. Dans les dix minutes, ça remarche. »

Dans ses bureaux, Romain, qui a monté son entreprise de design et de développement Web en Inde, s’appuie sur deux abonnements à Internet différents, par sécurité. Et ce n’est pas un cas isolé.

Vincent Spehner, un autre « expat' », installé à Pune, m’a quant à lui fait part des ruptures de connexion provoquées par les pluies de mousson. Avec parfois plusieurs heures voire une journée de chômage technique.

Mais cela n’empêche pas les publicités pour les abonnements mais aussi les services en ligne de fleurir allègrement le long des rues. Ici, le site de réseau social à la mode, ce serait Orkut. Et malgré un nombre d’abonnés à Internet encore limité, on s’inquiète déjà des utilisations malveillantes de ce type de service.

Vite lu dans la presse indienne du 29 juillet

– La nouvelle vague de terrorisme, commencée vendredi dernier à Bangalore,  continue de faire les gros titres. Dans Times of India, on apprend que le niveau de planification des attentats de vendredi et samedi relève d’une progression inquiétante. Les bombes auraient été chargées dans des voitures à Vadodara, voitures volées à Navi Mumbai. A Chennai, un complot aurait été déjoué pour faire sauter une route suspendue. La police s’inquiète de l’absence de contrôle pour la vente du nitrate d’ammoniaque, utilisé pour la fabrication des bombes. Le terrorisme serait au moins partiellement financé par la fausse monnaie indienne en circulation.

– Pour lutter contre le terrorisme, l’état du Karnataka (Bangalore) veut connaître ses citoyens. Pour cela, il s’apprête à fournir à tous (ou presque) une carte d’identité individuelle… dans les plus grandes villes.

Internet, à haut débit, compte 4,38 millions d’abonnés. Rapporté à la population du pays, c’est peu. Fin mai, ce chiffre était de 4,15 millions. Par haut débit, le régulateur local entend 256 kbps ou plus. Principal frein : un coût élevé, de l’ordre de 500 Rs par mois. Et Times of India de souligner que le voisin chinois compte pour sa part quelques 253 millions d’internautes.

– Selon l’Economic Times, les ventes de PC en Inde ne sont pas à la fête. L’inflation, tant générale que spécifique aux prix des ordinateurs personnels, serait la principale cause de cette situation. Pour la période 2007/2008, les ventes n’ont progressé en volume que de 1 % à 5,5 millions d’unités.

– Patni Computer Systems vient d’ouvrir un centre d’externalisation de processus métier écologiquement correct à New Delhi. Conçu pour accueillir quelques 3 500 personnes, ce nouveau centre a coûté quelques 1,75 MdRs et devrait permettre une économie d’énergie de l’ordre de 45 %.

– Le marché intérieur indien reste une mine d’or inexploitée pour les services informatiques. Selon The Economic Times, les SSII de petite et moyenne taille qui s’en sortent le mieux en bourse sont celles qui jouent à plein la carte du marché domestique. Et de citer Allied Digital Services, MIC Electronics, ou encore Redington India.

– L’Inde s’inquiète de la conservation des contenus d’Internet. Une commission vient d’être constituée pour plancher sur le sujet. Elle rendra un rapport préliminaire d’ici trois mois et ses conclusions, d’ici six mois.

Mphasis, filiale d’EDS, se porte bien. La SSII a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 7,422 MdRs au premier trimestre, clos le 30 juin dernier, en progression de 39,6 % sur un an. Le bénéfice net pour la période atteint 790 MRs, soit 54 % de mieux qu’un an plus tôt.

You are currently browsing the IT India blog archives for juillet, 2008.