India

Posts Tagged ‘Obama’

Vite lu dans la presse indienne

– Pas un jour ne passe depuis deux semaines sans que la presse indienne ne consacre au moins un article à l’événement du moment : la mission automatisée pour la lune Chandrayaan-1. Les premières phases de la mission se sont bien déroulées. La sonde est entrée dans l’orbite lunaire le week-end dernier avant de se poser sur la lune ce week-end. [TH] Une seconde mission de ce type est déjà programmée pour 2012, en association avec la Russie. [ToI]

– La crise, quelle crise ? « Les fondamentaux de l’industrie des services informatiques sont bons. Je n’entrevois pas de suppressions de postes. » Cela sort de la bouche de Nandan Nilekani, vice-président du conseil d’administration d’Infosys. [DNA] Mais le cela n’empêche pas un représentant du gouvernement indien de tenir un discours bien différent, selon lequel « la crise financière globale affecte significativement les exportations indiennes. » [NewsX] D’ailleurs, la morosité ambiante a tout de même atteint des SSII finalement peu enclines à célébrer Diwali. [NewsX] L’immobilier de bureaux lui-même commencerait à en faire les frais. [HBL] Le recul attendu des investissements des PME indiennes pourrait renforcer la tendance. [FE] Mais qu’à cela ne tienne, pour le Nasscom, l’industrie IT indienne est « immunisée » contre la crise. [ET] La chambre syndicale du patronat indien pourra se gargariser de la croissance du montant des exportations des zones d’économie spéciale (SEZ) IT, au Karnataka, en octobre 2008 par rapport à octobre 2007, à 633 M$. [ITE] En attendant, les administrations locales américaines semblent s’être lancées à recherche d’investissements venus d’Inde ou de Chine. [ET]

– L’Inde commence à s’intéresser aux conditions de travail dans son industrie des services informatiques. Un panel d’observateurs vient d’être constitué ; il rendra ses conclusions d’ici un mois. [TH] Retrouvez notre enquête sur les conditions de travail dans l’industrie IT indienne sur LeMagIT.

– Alors que l’industrie IT indienne s’interroge sur la politique à venir de la future administration Obama, le Nasscom prévoit de rencontrer l’équipe du nouveau président américain au mois de mars prochain. [ET]

– Non seulement la croissance de l’activité des SSII indiennes a sensiblement ralenti au trimestre dernier mais, en plus, le coût de leur masse salariale a globalement progressé de manière significative, en moyenne 30 % pour les quatre premières SSII du pays. [HBL]

– L’état du Bengal de l’Ouest veut attirer les entreprises IT. Jusqu’à leur proposer des infrastructures susceptibles de leur permettre de démarrer leur activité en 24h. Qui y croît vraiment ? [BS]

– Le Nasscom cherche à obtenir une extension de rien moins que 5 ans des SPTI, ces zones d’activité à la fiscalité particulièrement avantageuse sur lesquelles se sont développées les SSII indiennes. [BS]

– La roupie continue de reculer face au dollar. [HT] Et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle, notamment pour les consommateurs : au premier novembre, par exemple, LG a décidé d’augmenter ses prix en Inde. [ET]

– Le diésel fait son retour dans l’actualité. Le gouvernement de l’état du Tamil Nadu (Chennai), vient d’offrir le remboursement de 10Rs par litre de diésel pour les entreprises IT. Le coût de la production électrique autonome deviendrait-il insupportable ? [BS] Entre novembre et mars, l’Inde pourrait souffrir d’une nouvelle pénurie de diésel, à hauteur de 2,5 millions de tonnes. [ET]

– Leader sur le marché indien de l’informatique personnelle, HP s’attend, avec les ordinateurs portables, à une « révolution comparable à celle du téléphone mobile. » [FE] De son côté, Reliance Communications a décidé d’offrir des ordinateurs portables à ses abonnés. Le retour de la subvention du terminal ? [ToI] En attendant, la révolution 3G du téléphone mobile indien semble encore promise à un retard. [FE] A Delhi et dans 8 autres cercles, les fréquences disponibles seraient insuffisantes pour développer le service. [ToI] En attendant, les opérateurs mobiles pourraient relever leurs tarifs afin d’amortir une taxe « oubliée » par le ministère des finances lors de l’attribution des licences 2G. [HBL]

– Cinq pirates ont été arrêtés. Ils exploitaient des failles de sécurité des systèmes de paiement en ligne utilisés en Inde pour détourner des fonds. [IBN] 69 %. Ce serait le taux de piratage des logiciels en Inde en 2007, pour un coût de 2 Md$. [ITE]

Innover. Pour Sudin Apte, du cabinet Forrester Research, c’est un devoir pour les SSII indiennes si elles veulent rester compétitives face aux à leurs concurrentes occidentales qui, elles, multiplient les efforts pour baisser leurs coûts. [HBL]

– Le Japon. C’est le nouveau relais de croissance promu par le Nasscom. [HBL] Il y aurait là 108 Md$ d’opportunités à saisir. Une école d’ingénieurs en informatique indo-japonaise doit voir le jour à Hyderabad. [ToI] Et le Green IT dans tout ça ? Avec un CA annoncé de 90 000 MdRs en 2011, sur la région Asie-Pacifique, ce pourrait être un beau relais de croissance. [BS]

L’élection de Barack Obama inquiète les entreprises indiennes

L’accession de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis va-t-elle marquer la fin d’une époque, celle de la croissance dorée des SSII et des entreprises de BPO indiennes ? Certes, la crise se charge déjà de faire marquer le pas à cette joyeuse progression. Mais L’élection du démocrate pourrait faire pire.

Tout est parti de cette petite phrase de campagne : « contrairement à John McCain, je vais arrêter les cadeaux fiscaux aux entreprises qui transfèrent les emplois à l’étranger et commencer à les offrir à celles qui créent des emplois en Amérique. » Chez Infosys, ce genre de stratégie vis à vis des exonérations fiscales paraît « naturel. » [IBN] Il faut dire que les entreprises IT installées sont les premières à profiter d’avantages construits sur ce modèle avec, notamment, les zones économies spéciales (SEZ). Pour Infosys, l’impact d’une telle stratégie fiscale appliquée aux Etats-Unis n’aurait néanmoins qu’un impact modéré sur l’activité indienne de BPO et des services IT.

Dans un communiqué, le Nasscom, la chambre syndicale du patronat des SSII indiennes, a tenu à féliciter Barack Obama pour son élection, évoquant une « opportunité de travailler avec le nouveau président et son administration sur des politiques mutuellement profitables susceptibles de soutenir l’activité économique des deux nations. » Prudent, le Nasscom se dit tout de même confiante du le fait que l’administration ne fermera pas le robinet des visas H1B, ces visas de travail qui permettent aujourd’hui à 65 000 étrangers de venir travailler aux Etats-Unis [ToI]. Et d’espérer même le voir s’ouvrir un peu plus. La SSII Cognizant Technologies a exprimé les mêmes espoirs prudents.

Un peu plus agressif, Girish Paranje, co-PDG de Wipro, estime que tourner le dos à la globalisation serait refuser de projeter dans « le futur. » [HBL] Et d’évoquer, pour appuyer ses propos, un manque généralisé de main d’œuvre qualifiée dans le domaine des services informatiques, aux Etats-Unis.

En visite en Inde, peu avant l’ouverture du salon BagaloreIT.biz que se déroule actuellement à Bangalore, Bill Gates a tenu quelques propos rassurants, estimant qui si l’industrie IT indienne souffrira de la crise financière mondiale, elle devrait néanmoins continuer de croître. [FE]

You are currently browsing the IT India blog archives for novembre, 2008.