India

Posts Tagged ‘russie’

Vite lu dans la presse indienne

– Les SSII indiennes semblent en passe de réussir leur pari de réduction des délais de règlement, au cours du quatrième trimestre 2008. Infosys serait en moyenne parvenu à réduire ce délai de 4 jours, contre six pour Wipro, neuf pour TCS et 10 pour Polaris. [ET] Mais le taux d’utilisation des effectifs semble en phase de contraction. Chez TCS, il serait ainsi passé de 74,7 à 71,8 % entre le troisième et le quatrième trimestre 2008. Même tendance chez Infosys. [ET] Assez logiquement, le Nasscom, la chambre syndicale du patronat des SSII indiennes, revoit à la baisse ses prévisions de recrutement pour l’exercice fiscal 2010 – qui commencera en avril 2009. Sans donner de chiffre, le Nasscom indique tout de même que les recrutements dans les SSII indiennes devraient être inférieurs aux 2,5-3 millions prévus précédemment. [BS] La dépense IT domestique suffira-t-elle à éviter la récession ? Elle progressera moins vite que prévu, à 14 % environ, contre 18 % attendus. [ET] Prudentes, les SSII ont tout de même préféré confier l’essentiel de 200 MdRs de liquidités aux banques indiennes du service public. [ET]

– L’Inde va rejoindre l’Agence Internationale des Energies Renouvables (Irena). Le sous-continent s’acquittera d’un ticket d’entrée de plus de 110 000 $ pour pouvoir prétendre à des transferts de technologie et à des efforts de R&D cojoints. [HT]

– La Russie, nouveau concurrent de l’Inde et de la Chine ? C’est probable, selon l’institut RNCOS qui relève que 50 % de l’offshoring en Europe de l’Est va déjà à la Russie. [ITE] Et alors que l’Inde chercher à développer son offre de R&D offshore, c’est la Chine que apparaît comme un concurrent d’envergure. [HBL]

La face IT des attentats de Mumbai

Les forces de l’ordre indiennes viennent de déloger les derniers terroristes embusqués à Mumbai. Le bilan officiel fait état de 295 blessés et 195 morts. [DNA] Mais alors que ces attaques visaient clairement à déstabiliser l’économie du pays, les réactions, du côté industrie IT, n’ont pas manqué de se faire entendre.

Dans les SSII installées en Inde, les attentats de Mumbai auraient donné lieu à un renforcement de la sécurité des campus, notamment chez Infosys et Wipro. [HT] Ce ne serait pas un luxe : en juillet dernier, DNA Sunday revenait sur les failles de la sécurité physique à Electronic City, en banlieue de Bangalore. Plus loin, certains industriels tels que Dell seraient allés jusqu’à interdire à leurs collaborateurs de se rendre en Inde. [ToI] Ce qui n’empêche pas le Nasscom, la chambre syndicale du patronat des SSII en Inde, d’affirmer, profil haut, que « nous ne plierons pas devant la terreur. » [ET] Une attitude un bien bravache déjà observée à la suite des attentats de Bangalore et d’Ahmedabad, cet été.

Mais si Twitter et les Blogs ont largement participé de la couverture des attentats [ToI], c’est la question du rôle des TIC dans leur préparation qui est désormais posée. Et, comme cet été, le service Blackberry de RIM attire à lui l’attention des autorités indiennes. [FE] Selon le Financial Express, le gouvernement indien pourrait à nouveau chercher à faire pression sur RIM afin d’obtenir des capacités d’interception des communications électroniques transitant sur son territoire, vie le service BlackBerry. En fait, selon IBN Live, les terroristes communiquaient entre eux via des smartphones RIM. 

Par ailleurs, les toiles indienne et pakistanaise auraient fourmillé d’incidents précurseurs, dès la mi-novembre. [NewsX] Des groupes de hacker des deux pays se seraient ainsi livré à une véritable guerre électronique, par sites Web interposés, allant jusqu’à défigurer des sites très officiels tels que ceux des compagnies gazières ONGC et OGRA. Le tout n’ayant que suivre une vague de piratage de groupes opposants sur le site de réseautage de Google, Orkut, très populaire dans la région.

[MàJ. 21h54] Selon ITE, les enquêteurs auraient remonté la trace de l’e-mail de revendication de l’offensive sur Mumbai – issu d’un compte GMail – jusqu’à un proxy installé en Russie et seraient actuellement en contact avec un hacker russe afin de remonter au-delà du proxy. Selon The Hindu, l’e-mail aurait été envoyé depuis le Pakistan.

You are currently browsing the IT India blog archives for novembre, 2008.