India

Posts Tagged ‘Yahoo’

L’Inde vers un blocage du Web à la mode chinoise ?

Une publicité Microsoft, dans les rues de Mumbai.

Rien ne va plus entre Delhi et les grands du Web que sont notamment Facebook et Google. Le gouvernement indien vient en effet d’engager une procédure judiciaire à l’encontre de 21 services en ligne de réseau social, sur la base d’un rapport du ministère des communications et des technologies de l’information les accusant de diffuser des contenus susceptibles de porter préjudice à l’intégration nationale, «en suscitant l’hostilité entre groupes sur la base de la religion, de la race, du lieu de naissance, du langage» ainsi que des «actions préjudiciables au maintient de l’harmonie.» Sont notamment cités dans la plainte Facebook, Google, Microsoft, et Yahoo, indique le Times of India. Une audition est programmée pour le 13 mars prochain.

Plus tôt, dans la semaine, la Haute Cour de Delhi a menacé Facebook India et Google India de blocage : «comme la Chine, nous bloquerons tous les sites de la sorte,» a-t-elle indiqué pour obtenir d’eux la mise en place d’un mécanisme de détection et de filtrage des contenus «choquants et répréhensibles.» Pour sa défense, Google India a affirmé que les contenus «obscènes, répréhensibles et diffamatoire» ne peuvent pas être «filtrés» ni «surveillés», ne serait-ce que pour des raisons d’échelle. Mais ce sont globalement tous les services permettant à des internautes de publier des contenus sans modération à priori qui sont visés : fin décembre, de telles exigences avaient déjà été formulées, concernant cette fois-ci également Yahoo, et Microsoft.

(suite…)

Unique ID : la carte d’identité à tout faire qui attire toutes les convoitises

Le projet Unique ID est l’un plus importants projets gouvernementaux indiens du moment. D’une part, parce qu’il marque un véritable tournant dans la manière dont l’Inde va gérer l’identification de ses citoyens. De fait, il s’agit d’associer chaque citoyen indien à un numéro d’identification unique – ce qui peut rappeler le numéro de sécurité sociale français. Surtout, ce numéro d’identification a vocation à permettre l’accès à tout type de service, public ou privé : en clair, il n’est pas question d’avoir, d’un côté, un numéro de sécurité sociale et, de l’autre, un numéro de permis de conduire. Bref, du tout-en-un qui, outre épargner aux indiens certaines lourdeurs administratives, doit en plus permettre d’élargir l’identification des citoyens indiens à des populations toujours susceptibles, aujourd’hui, de n’être pas identifiées, notamment dans les zones rurales. On l’avait notamment vu après les attentats de Bangalore, en juillet 2008 (en même temps, comme le relève la presse indienne, seuls 56 pays dans le monde proposent des cartes d’identité nationale). Un tout-en-un qui doit également contenir des informations de filiation ainsi que des données biométriques. Nadan Nilekani, fondateur d’Infosys débauché pour conduire le projet, ne cachait pas, déjà en 2007, son enthousiasme pour le projet. Approuvé à l’automne 2008 (mais le concept remonte à 2003), le projet d’Unique ID doit porter ses premiers fruits en 2010. D’ici à mi-2014, il devrait concerner 600 millions d’indiens. A New Delhi, il faudra attendre 2012.

Pour l’heure, la presse indienne n’évoque que relativement peu les questions associées à un tel projet relatives à la vie privée ou encore à l’inviolabilité des cartes à puces associées au projet – des cartes à puce basées sur le standard indien Scosta. Une autorité ad hoc, l’UID Authority, devra veiller à ces questions. Mais peut-être est-il encore trop tôt pour déjà les évoquer. En fait, le projet Unique ID a même été l’une des propositions phare du parti qui a remporté les dernières législatives indiennes.

Bien sûr, les SSII indiennes sont sur les rangs, mais le projet soulève un enthousiasme qui dépasse les frontières du sous-continent. En juillet dernier, Bill Gates a qualifié le projet de « remarquable initiative », exprimant au passage la volonté de Microsoft d’y être associé. De passage en Inde la semaine dernière, Carol Bartz, nouveau PDG de Yahoo, a également manifesté son intérêt pour le projet, soulignant la capacité de son entreprise à traiter de larges volumes de données en quotidien. Cognizant et IBM voudraient également leur part du gâteau. Et l’industrie IT israélienne s’est fendue, en juillet, de l’envoi d’une délégation sur place pour mieux vendre ses services au gouvernement indien dans le cadre de ce projet. Il faut dire que le gâteau est alléchant : le projet Unique ID devrait globalement couter 22 Md€.

La technologie reste au cœur de l’enquête sur les derniers attentats en Inde

Depuis le mois d’août, les technologies de l’information et de la communication semblent centrales dans l’enquête sur les attentats de Bangalore et d’Ahmedabad en juillet dernier. Ils sembleraient qu’elles le soient, effectivement.

La police du Maharastra assure qu’elle vient d’arrêter des terroristes de premier plan impliqués dans ces attentats. L’un d’entre eux, Mansoor Asgar Peerbhoy était ingénieur en développement logiciel chez Yahoo, avec un salaire mensuel de 190 000 Rs. Surnommé Mannu et résident à Pune, on le soupçonne d’avoir finalisé les e-mails de revendication des attentats. Le second, Mubin Shaikh, état conseiller technique dans une entreprise IT dont le nom n’a pas été précisé.

Tauqueer, l’ancien salarié de Wipro soupçonné d’être le cerveau des attentats court toujours.

Mais, apparemment décidé à rattraper son retard sur les terroristes, le contre-espionnage indien vient de recruter 6000 personnes pour renforcer ses effectifs de 25000 collaborateurs dédiés à la lutte contre la cybercriminalité. 

Vite lu dans la presse indienne

Au programme de la presse indienne, cette semaine du 18 août, il y a bien sûr le lancement de l’iPhone (mais je n’y reviendrai pas, enfin, si, peut-être). Il y a aussi le terrorisme, l’inflation et son impact sur le pouvoir d’achat, l’impact du ralentissement économique global sur l’industrie IT indienne, les problèmes d’énergie, la gestion des déchets électroniques, l’ouverture attendue des services triple-play, etc.

– Le groupe des Indian Mujahideen, qui a revendiqué les attentats d’Ahmedabad, vient d’envoyer un nouvel e-mail de menaces. [ToI] Et d’annoncer, cette fois-ci, la venue prochaine d’attentats suicides dans les états du Gujarat et du Maharastra. La section anti-terroriste de la police de Mumbai aurait remonté la trace du courriel jusqu’au Khalsa College, en centre ville : les connexions à Internet du principal et des directeurs de l’institution auraient été détournées. [IBN] Et pour ne rien gâcher, Al Qaeda s’est offert le luxe de pirate le site Web de l’hébergeur indien Crystal Web Host. [DNA]

– Selon Barclays, l’inflation devrait poursuivre sa progression cette année. Elle pourrait atteindre 17 % au mois de septembre et devrait rester au-dessus des 10 % au moins jusqu’en mai 2009. [DNA] D’ailleurs, l’inflation vient d’atteindre 12,63 %. [FE] Et, enfin, la presse fait le lien entre faibles augmentations de salaires l’année prochaine dans l’industrie IT – autour de 11,4 % – et inflation. [ToI] L’an passé, la progression a été, en moyenne, de 14,8 % dans l’ensemble des grandes entreprises indiennes. [NewsX][ET][HT]

– Premier effet du ralentissement économiquement mondial, il faut attendre plus longtemps – jusqu’à un an – pour décrocher son premier boulot dans une SSII indienne, après être sorti de l’école. [HBL] Mais l’immobilier risque aussi de souffrir. Déjà, la demande pour des locaux professionnels à Noida et Gurgaon, autour de New Delhi, semble se tasser. [ET] Globalement, les marchés des services bancaires et financiers et des télécoms seraient les plus touchés. [DNA] Cela n’empêche pas Infosys d’afficher un certain optimisme en soulignant ne pas ressentir de pression baissière sur les prix de ses prestations. [DNA] Et il n’a peut-être pas tord : à Chennai, l’industrie IT devrait peser 23 Md$ en 2025. [BS] Pour autant, les éditeurs de logiciels indiens réaffirment leur volonté de chercher dans l’Europe, le Moyen-Orient de l’Afrique de nouveaux relais de croissance. [FE] Une priorité car chacun, ici, à l’instar d’Infosys et de Wipro, aborde le marché sud américain avec des réserves marquées, un marché qui manquerait de maturité. [FE] Les marchés locaux sont cependant prometteurs : l’assurance devrait investir 5 Md$ en 2011 dans son SI dans la région APAC (hors Japon), contre 3,2 Md$ en 2007. [BS] Au final, pour Cognizant, l’industrie du BPO va continuer sa croissance. [IBN] Reste que, pour le Nasscom, faire vivre son activité en Inde coûte de plus en plus cher ; le syndicat milite pour l’extension du régime d’exemption fiscale dont bénéficient la plupart des implantations de ses membres. [BS] La solution est peut-être la migration vers le Punjab : cet état veut construire son image de marque pour attirer les investissements des entreprises IT. [FE]

(suite…)

You are currently browsing the IT India blog archives for août, 2008.